Cabaret au bazar Noeuds papillon Trop tard... Des pieds et des mains
Un château sur le dos

L'histoire

Le Général Tremendiata est assoiffé de triomphes et épris de courage. Il s’apprête à massacrer le château d’Ambauchois avec son armée. Pendant ce temps, Dimindiata, l’assistant du général, est à la recherche de sa fille Minodique, disparue, trois ans plus tôt, durant la guerre. Lorsqu’il découvre qu’elle se trouve dans le château, il veut la sauver du massacre. Mais sa fille Minodique, entêtée et loyale, refuse de partir et de laisser périr les habitants qui l’ont accueillie.

Le texte est disponible aux Éditions Lansman.

Le projet

Inspiré librement d’une anecdote historique racontée par Michel de Montaigne dans son premier essai, Un château sur le dos s’articule autour des thèmes du courage et de la loyauté.

Martin Bellemare et Marie-Eve Huot interrogent ensemble ces thèmes et conviennent ensemble de leur pertinence.

En effet, qu’est-ce que le courage aujourd’hui? Pour les enfants, qu’est-ce que le courage? Dans notre société, qu’est-ce que le courage ? À notre époque où il est souvent associé à des prouesses physiques, voire à des exploits gratuits du genre jackass, on oublie parfois que surmonter des difficultés réelles et concrètes est une autre définition possible du courage, et c’est cette facette du courage qui intéresse davantage l’équipe de création de Un château sur le dos… Surmonter des difficultés, c’est dominer la peur en osant aller vers l’inconnu, c’est apprendre à se connaître soi-même, c’est apprivoiser le monde. Apprendre à lire, vivre le divorce de ses parents, assumer ses différences physiques, être séparé pour la première fois de sa famille parce qu’on va en classe nature avec l’école… Chacune des étapes qui conduit l’enfant vers l’âge adulte demande une dose quotidienne de courage.

Parce que nous vivons dans une société qui glorifie souvent la réussite instantanée et le plaisir immédiat, nous avons envie de parler de persévérance et de fierté. Nous avons envie de dire que se dépasser, être inventif, prendre des décisions, aller de l’avant, se tromper et recommencer, c’est courageux.

Avec Un château sur le dos, nous avons envie de dire aux enfants qu’il y a presque toujours la possibilité de choisir, de décider, de s’affirmer. La pièce prouve que le courage et la loyauté sont des armes qui permettent de remporter les combats les plus durs et d’élever l’âme.

Un château sur le dos a bénéficié d'une résidence de recherche à la Maison de la culture Plateau-Mont-Royal, et d'une autre à la Salle L'Entrepôt de l'Arrondissement Lachine. L'équipe du spectacle a été reçue en résidence de création au studio Jeanne-Renaud à Circuit-Est à l'automne 2011.

Portrait de la diffusion


Un château sur le dos a été présenté à Montréal dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée, au Théâtre Anaïs-Allard-Rousseau (Trois-Rivières) et au Théâtre Hector-Charland (L'Assomption) pendant la saison 2012-2013. L'année suivante, il a été accueilli à la Maison Théâtre (Montréal) et au Théâtre Jeunesse Les Gros Becs (Québec). En 2014-2015, le spectacle est allé à L'Arrière Scène, centre dramatique pour l'enfance et la jeunesse en Montérégie (Beloeil) et au Théâtre du Vieux-Terrebonne (Terrebonne). Le texte de Martin Bellemare a visité le Théâtre La Rubrique à Jonquière et la salle Albert-Dumouchel de VALSPEC à Salaberry-de-Valleyfield, la saison 2015-2016


Saison 2016-2017


Aucune représentation d'Un château sur le dos n'est prévue en 2016-2017.


Partenaires

  • Le Théâtre Ébouriffé est en résidence au Carrousel, compagnie de théâtre
  • L'équipe d'Un château sur le dos est accompagnée par Théâtre Bouches Décousues
  • École nationale de théâtre du Canada (PLAC)
  • Emploi-Québec et Jeunes Volontaires
  • Conseil des arts et des lettres du Québec
  • Conseil des Arts du Canada
  • L'école est les arts

 

Conseil des arts et des lettres du Québec



Conseil des arts du Canada



Conseil des arts de Montréal

Conseil des arts de Montréal en tournée